Manteau de neige Agrandir la planche de Blankets
Blankets 
Manteau de neige

 
» dessin: Craig Thompson
» scenario: Craig Thompson
» genre: Roman BD
» edition: Casterman
» collection: écritures




 
En bref:
Drôle d’enfance pour Craig. Il grandit dans un cadre idyllique, celui d’une ferme isolée dans les bois du Wisconsin, où il cotoie biches, renards, ours, blaireaux… En revanche, la petite ville où il va à l’école est emblématique de l’Amérique profonde : repliée sur elle-même, violente, raciste. Une intolérance subie de plein fouet, à laquelle vient s’ajouter une culpabilité omniprésente entretenue par son éducation ultra-catholique. Lassé de l’autoritarisme de son père et des brimades vécues à l’école, Craig se réfugie dans le dessin, “plaisir frivole” dont s’efforcent de le détourner ses éducateurs. Son sentiment de culpabilité atteint son paroxysme lorsqu’il tombe raide amoureux de Raina, rencontrée dans un camp de vacances paroissial. Une passion qu’il parviendra tout de même à vivre jusqu’au bout... et qui lui redonnera goût au dessin, pour notre plus grand bonheur!



Le commentaire de BLAM! (par ADN)
Rating: 10 out of 10
  
Récit autobiographique "Blankets" nous offre une vision d'un jeune homme vivant dans un univers hyper-catho, subissant les colibets de ses camarades et trouvant difficilement sa place dans ce monde dont il n'a pour finir qu'une vision tronquée. A priori, un ensemble d'éléments qui donnent lieu en général à nombre d'albums indépendant. Difficile de ne pas faire de redites ou de ne pas faire du nombrilisme primaire... Mais ici, il n'en est rien.
La grande intelligence est d'avoir su parler de détails autobiographiques avec une grande pudeur. Que ce soit les passages de souffrances de l'enfance qui auraient pu tomber dans le granguignolesque, ou encore le récit émouvant du premier vrai amour, qui lui aurait pu carrément être mielleux. Mais tout est très juste, c'est proche et ça nous prend à la gorge.
Graphiquement, je suis fan absolu. Le trait est changeant pour s'adapter aux situations. Et le découpage est absolument magnifique. Il y a des trouvailles vraimant géniales dans la manière de mêler la réalité avec les rêves et fantasmes de l'auteur.
La force enfin de cette BD est d'avoir su captiver l'attention du lecteur pendant autant de pages grace à un calibrage du texte et une inventivité du découpage mais aussi à un systême narratif qui nous fait passer d'un principe chronologique avec des retour en flashbacks, placés aux endroits stratégiques.
Très juste. Passionnant de bout en bout. Près de 600 pages de pur bonheur bédéphilique. A ne manquer sous aucun prétexte. Ni le poids du bouquin, ni son prix, non non, aucun prétexte...


Vos commentaires : 
 Posté par Marvinle 27/03/2004
Superbe pour toutes les raisons évoquées ci-dessus! Personnellement, j'ai l'impression qu'elle me reste à l'intérieur cette bd et en même temps c'est un peu comme si j'étais en manque. En manque de ce que j'ai ressenti à la lecture, comme si, tournées quelques pages, cette bd vous happait dans un tourbillon déchirant..

 Posté par Oligotronle 10/06/2004
Véritable plongeon humaniste dans les doutes de l'adolescence, cet oeuvre incontournable est l'un des meilleurs roman graphique de ces dernières années. On en ressort étrangement apaisé, emplit d'une certaine mélancolie mais avec plein d'amour pour tous ces petits moments merveilleux de la vie quotidienne. A lire au coin du feu ou sous la couette.

 Posté par edouardle 29/03/2005
( mise en situation ) : La FNAC un 21 décembre, au rayon Bd comme a mon habitude en train d'éplucher les sorties et les promos concotées par nos chères maisons d'éditions, ne trouvant rien je décidait de compléter ma collection trodheim puis, je suis tombé sur ce pavé blanc de chez Casterman " ecritures " LA collection du renouveau pour Casterman puisqu' elle nous a fait découvrir entre autres Jîro Taniguchi avec quartier lointain. Comme la curiosité est pour le bédéphile une vertu je me risque à prendre entre mes main cet ouvrage et à le feuilleter c'est alors qu'il s'est produit quelque chose le bruit ambient s'est tut et j'ai litéralement plongé dans cette autobiographie au graphisme d'une exeptionnelle beauté! depuis c'est mon livre de chevet et je me suis fait une mission de faire découvrir a tout mes amis cette oeuvre majeure de la Bande Dessinée Américaine finalement si proche de nous... Bravo Craig!

 Posté par Dkle 10/01/2006
… et viennent les derniers lignes.

Je restes la, tout détendu, des frissons d’émotion dans tout le corps. Je regardes le livre et le laisse fermé « non, c’est un sanctuaire ». Je n’ai pas envie de le relire. Je sais que ca a été une expérience unique, que c’est une perle à laisser en ces pages. Quelque chose qui commence a la page un et se finit a la page six cent. Comme un passage de vie.

J’ai lu un sanctuaire. J’ai eu envie de dire que c’était moi, mais non. On a tous vécus des choses similaires, mais cet auteur, en 600 pages à donné son expérience personnelle a tout son public… me laissant moi aussi

Sur le cul..

Et plein d’émotions…

Aujourd’hui j’ai lu « blankets » de Craig thompson. Je vais au moins en avoir pour un jour à m’en remettre.

Merci à lui.

 Posté par Virgyle 13/01/2006
Je vais jouer les fausses notes dans ce concert de louanges : je n'ai pas aimé.
Déjà le dessin : on est loin de Taniguchi, qui est publié dans la même collection. L'histoire est sympathique, on rit parfois, mais en refemant cette longue bd, j'ai ressenti comme un goût d'inachevé...
Mais ceci n'est que mon modeste avis !

 Posté par pikxelle 04/06/2006
bien que l'histoire , celle d'un premier amour entre deux jeunes americains, soi relaté dune façon tres réaliste , le personage de craig thompson ( puisque quil sagi en fait dune sorte d'autobiographie ) et assé exageré au niveau de sa candeur . Certe , il est gentil , pas moche , un peu pecno mé vu comme sa il est aussi vrement naïf .
dautre par , le dessins ma beaucoup touché , en particulier ce coté un peu brouillon qui fait , a mon avis , tout le charme de cette bd , qui est , ( encore une foi de mon point de vu ) tout simplement merveilleuse .

 Posté par Benjamin Fle 03/03/2008
Mouais pas mal de bonnes choses dans cette BD. Le problème c'est que tous les points intéressants sont les points secondaires et que l'histoire d'amour central n'apporte finalement pas grand chose à la compréhension du personnage principal.



Vous avez lu cette BD? Laissez vos impressions ici:
Votre prénom ou pseudo:
Votre e-mail (ne sera pas publié):
Votre site perso/blog (facultatif):
Votre note:
Votre avis sur cette BD:
Dans le souci de garder un site lisible
et compréhensible, évitez d'utiliser
le langage SMS, votre message n'en sera que plus clair pour le lecteur.
Merci de participer à l'évolution
du site grâce à vos avis et rendez-vous sur notre forum.
 



« Retour à la homepage | d'autres idées lectures   BD - Bande dessinée
• La boutique
• BD Shop
• Les concours
• Le Forum
• La bibliothèque
• Web-découvertes
• Le lexique
• Les Dossiers
• L'agenda
• BLAM! iPhone
• Le flux RSS 

  • Recommande ce site
  • Contacte-nous
  • Achat BD en ligne

  • Flux RSS de BLAM!   Tous droits réservés © 1997-2008 BLAM! | Crédits & legal | Contact | Banane | Springfield | Sopranos | Kweb | :mrgreen: AddThis Social Bookmark Button
    BLAM! RACCOURCIS:
    La boutique
    Les concours
    Le forum
    La bibliothèque
    BLAM! iPhone

    Web-découvertes
    Le lexique
    Les dossiers
    L'agenda
    LE BD-SHOP
    Parcourez une sélection de BD, manga, comics et autres via notre partenaire.
    LA BOUTIQUE
    une série de t-shirts et autres produits exclusifs aux couleurs du site et de la BD.
    BLAM! la boutique